009 Nouveaux horizons

Imaginer les raison pour lesquelles les habitants de différentes zones géographiques avaient adopté le Sport-Tam et avaient aussi adapté le terrain de jeu à leur environnement a été l’occasion de développer de nouvelles idées. Les idées d’histoires se mêlant aux idées de lieux et vice-versa.

007 Mer…

L’idée d’un village de pêcheurs grecs à flanc de colline, comme dans l’ouverture du Gand Bleu, c’est imposée comme décor principal. Le fait que, à la réflexion, cela ouvrait tout un champ de possibilités narratives.

006 Storyboard

Pour situer l’histoire il m’a paru important de situer les premières scènes en les visualisant sous forme de storyboard. Cette technique était une béquille pour lancer les idées. Une fois que l’imagination a été mise en marche je n’ai plus ressenti le besoin d’utiliser cet outil.

005 Un univers à construire

Le choix d’un monde de fantaisie a été fait très tôt. Les lieux d’origines des personnages et des équipes sont imaginaires mais facilement identifiables. Le choix a aussi été fait que les lois de la physique s’applique dans ce monde. Il n’y aura pas de boule d’énergie et autres éléments magiques.

004 Logique

Dans la perspective de l’adaptabilité sur différents médias il a été établi que les profils des personnages seraient traduits en compétences chiffrées. C’est un outil que l’on retrouve beaucoup dans les jeux de cartes et les jeux de rôles. cette solution va au-delà de la mobilité potentielle sur d’autres plateformes. Le fait d’attribuer aux personnages des profils basés sur un système de points présente un intérêt dans la manière de développer une histoire dans le cadre d’un roman jeunesse qui sera la première incarnation des aventures de Nodzomi.

003 Adaptabilité

Nous sommes dans une époque où les produits se doivent d’être multiplateforme. Ainsi les personnages, y-compris le personnage principal, ont été imaginés avec des faiblesses. Ceci permet aux personnages d’avoir une certaine logique dans leurs comportements et d’être amenés à surmonter ces problèmes. Un contre exemple classique est celui de Superman, né dans les pages de Comics il a été plutôt bien adapté au cinéma (avec des hauts et des bas) mais il est de notoriété publique que c’est un personnage qui n’a donné que de mauvais jeux vidéos. L’étendue de ses pouvoirs, que les scénaristes ont essayés de tempérer avec des artifices comme la kryptonite, rendent ce personnage difficilement adaptable sur différents médias.

002 Premières idées

L’idée d’une équipe est apparue logiquement. Mais il fallait créer une histoire autour des personnages en ajoutant quelques antagonismes internes au groupe. Le personnage principal, Nodzomi, devait suivre un parcours initiatique lui permettant d’acquérir le respect et la sympathie de l’équipe en même temps que celle du lecteur.

001 Nodzomi qui ?

Il était aussi évident qu’un personnage devait être une sorte de candide permettant au lecteur de comprendre l’univers dans il se plongeait. Le nom a été le produit de différentes influences et recherches. Trois critères ont présidé à son choix. Il fallait que le nom soit facilement reconnaissable, que l’on puisse en tirer un diminutif (Nodz’) tout aussi facile à utiliser et qu’il est une connotation étrangère et, plus précisément, nippone. La référence au Japon et à l’univers des mangas est très importante pour les jeunes lecteurs.